NH3

Depuis vingt-cinq ans, paraît, sur le pôle chimique du sud toulousain, une revue de poésie et
d’imaginaire, Ene Asche Troie. N, H et 3, N H 3, la molécule d’ammoniac.
Une petite équipe s’est d’abord constituée sur le site d’AZF puis s’est élargie au fil des cinq
premiers numéros à la SNPE, à TOLOCHIMIE, et à SANOFI. Le lieu du travail est souvent à
l’origine des textes, des photos, des dessins, mais la chimie des mots ouvre cet espace à la
vie, à la mort, à l’amour, le long des berges de Garonne. Aussi, malgré l’explosion de l’usine
AZF, Ene Asche Troie est-elle bien vivante.
Nous vous invitons à rencontrer la parole de ces femmes et de ces hommes qui refusent
qu’une fonction les définisse et qui n’ont pas étouffé en eux la force créatrice. L’enjeu, pour
nous tous, est de renverser les murs qui, très tôt, cloisonnent les esprits, séparent l’art de la vie réelle, repoussent la poésie dans un passé mort.

Depuis vingt-cinq ans, paraît, sur le pôle chimique du sud toulousain, une revue de poésie etd’imaginaire, Ene Asche Troie. N, H et 3, N H 3, la molécule d’ammoniac.Une petite équipe s’est d’abord constituée sur le site d’AZF puis s’est élargie au fil des cinqpremiers numéros à la SNPE, à TOLOCHIMIE, et à SANOFI. Le lieu du travail est souvent àl’origine des textes, des photos, des dessins, mais la chimie des mots ouvre cet espace à lavie, à la mort, à l’amour, le long des berges de Garonne. Aussi, malgré l’explosion de l’usineAZF, Ene Asche Troie est-elle bien vivante.Nous vous invitons à rencontrer la parole de ces femmes et de ces hommes qui refusentqu’une fonction les définisse et qui n’ont pas étouffé en eux la force créatrice. L’enjeu, pournous tous, est de renverser les murs qui, très tôt, cloisonnent les esprits, séparent l’art de lavie réelle, repoussent la poésie dans un passé mort. Et de réinventer la vie.

Télécharger la revue : revue nh3 (pdf gratuit)